Bouc émissaire
Le forum où vous pouvez lancer des fléchettes sur le mur
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Plans de dissertation en histoire-géographie....
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Bouc émissaire Index du Forum  .::. Le purgatoire  .::. Les archives

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Cécyle
Déesse des cartes

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2008
Messages: 34
Localisation: Ecrasée par ses fiches

Message Posté le : Sam 31 Mai - 17:05 (2008)    Sujet du message : Plans de dissertation en histoire-géographie.... Répondre en citant

◊ Le monde en 1945 ◊
 


◊ Dissertation: Le monde en 1945


I. Un désastre sans précédent.
a. Une hécatombe démographique.
- 60 millions de morts dont la moitié de civils
- Dresde les 13 et 14 février 1945 (135 000); Hiroshima (70 000) et Nagasaki (36 000) les 6 et 9 août 1945.
- 6 millions de Juifs ont disparus, et 4 millions de Tziganes, Slaves, homosexuels, etc.
- Conséquences à long terme
- Déplacements de population

b. Un lourd bilan matériel.
-Nombreuses destructions matérielles: 80% des moyens de tranports en Pologne, 70% immeubles de le Ruhr détruits, etc.
-Coût de la guerre très lourd: financer le conflit, et ponctions de l'Allmg.
-Inflation, produits rares

c. Un traumatisme moral.
-Sciences et technique ont montré leurs limites morales: Zyklon B, cobayes humains, etc.
- Découverte du génocide, de la Shoah, qui savait?
- Tribunal de Nuremberg et de Tokyo
-Après la Libération, conflit entre Résistants et Collabo, notamment à la campagne.

TR: Pourtant, des tentatives ont été mises en place afin d'éviter un nouveau désastre.

II. Les tentatives de renouveau.
a. Le règlement du conflit et les modifications de frontières.
-Conférence de Yalta (février 1945)
-« déclaration sur l'Europe libérée »
-modifications de frontières: Pologne se décale vers l'ouest, URSS annexe pays baltes
-Transferts gigantesques de la population

b. La création de l'ONU: un espoir de paix.
-remplacements de l'ancienne SDN
-août 1941: Chartes de l'Atlantique
-création ONU en avril-juin 1945 à la Conférence de San Francisco
-1948: création DUDH
-Trois grandes institutions

c. Les accords de Bretton Woods: un nouveau départ économique.
-Signature en juillet 1944 par 45 pays dans le but de restaurer l'économie
-Trois dispositions principales (cf cours)
-Création du FMI et de la BIRD (Banque Internationale pour la Reconstruction et le Dvlpt)

d. La libéralisation des échanges.
-Accords du GATT signés à Genève en octobre 1947 par 23 pays
-80% du commerce mondial
-Rejet protectionnisme

TR: Pourtant, on se rend bien compte que toutes ces mesures ont été faites dans l'interêt dans Etats-Unis, grand vainqueur, avec l'URSS.

III. Une nouvelle donne économique.
a. L'affaiblissement de l'Europe et de l'Asie orientale.
-Perte pour les puissances européennes de leur rôle de premier plan
-Annexion du Japon par les Et-U jusqu'en 1952

b. Les deux nouveaux Grands.
- URSS et Et-U

c. La fin de la Grande Alliance.
-Conférence de Potsdam: juillet-août 1945
-Tensions entre URSS et Et-U
-Mars 1946: Churchill dénonce le « rideau de fer »
-1947: doctrines Jdanov et Truman

d. Les premières tensions dans le monde colonial.
-Accélération du processus de décolo
-8 mai 1945: soulèvement de Sétif
-Tensions au Moyen-Orient avec les Palestiniens.

OUV: Cependant, l'ancienne Grande Alliance ne dure pas. La guerre froide annonce, dès 1947, de nouvelles tensions dans un monde en profondes mutations économiques et sociales.


◊ Synthèse: L'Allemagne en 1945


PBQ: Quel est la bilan de la guerre pour l'Allemagne en 1945? Pourquoi peut-on parler de 1945 comme d'une « année zéro » pour l'Allemagne? En quoi est-elle un pays dominé?

I. L'Allemagne en 1945: un bilan de la guerre traumatisant.
a. Bilan humain.
- Plus de 7 millions de morts
- Plus de la moitié des civils font partis des victimes
- Déplacement de population

b. Bilan matériel et économique.
- Villes détruites
- Voies de communications détruites: enmpêche la reconstruction et la reprise économique
- Hausse de la dette, et de l'inflation

c. Bilan moral.
- Découverte du génocide, de la Shoah, qui savait?
- Tribunal de Nuremberg; humiliation

TR: Face à ce lourd bilan, l'Allemagne est en plus occupée et dominée par les puissances victorieuses.

II. L'Allemagne: un pays dominé qui n'est pas maître de son destin.
a. Conférences internationales.
- Yalta: février 1945
- Potsdam: juillet-août 1945

b. Territoire amputé et occupé.
- Modifications de frontières
- Territoire occupé par les quatre puissances, et Berlin également.

c. Mesures imposées par les Alliés.
- Mesures économiques: décartellisation, etc
- Elections libres: mesures politiques, dénazification, etc

OUV: A partir de la fin de la reconstruction, l'Allemagne de l'Ouest, même si elle est séparée de l'Est, connaît un véritable miracle économique pendant les Trente Glorieuses.
 
◊ De la société industrielle à la société de communication ◊
 

◊ Dissertation: La croissance des Trentes Glorieuses dans les pays industrialisés


PBQ: Dans quelles mesures la croissance engendre-t-elle des transformations sociales, économiques, et culturelles? Peut-il y avoir une limite à cette croissance?

I. Les facteurs de la croissance des Trente Glorieuses.
a. Facteurs sociaux: les effets positifs du baby-boom.
- Augmentation démographique: passe de 2,5 milliards à 3,9 milliards
- Explication du phénomène de consommation
- Appel à la main d'oeuvre étrangère

b. Facteurs économiques.
- Expansion des échanges internationales: entre 1950 et 1974, multiplication par 5 du volume et par 9 de la valeur. Soit une croissance annuelle de 7%
- Adaptation des entreprises
- Besoin de la reconstruction
- Plan Marshall: 13 milliards de $
- Nouveau rôle de l'État: via le keynésiannisme

c. Facteurs scientifiques et techniques
- Nouvelles méthodes de travail (taylorisme et fordisme)
- Rôle de l'innovation (conquête spatiale, nouveaux produits, etc): 21 juillet 1969 premier homme sur la Lune.
- Rôle de la publicité

II. Caractéristiques des Trente Glorieuses.
a. Croissance forte et inégale.
- Croissance forte et régulière: PIB mondial multiplié par 3; croissance annuelle moyenne: 5% par an
- Inégalités au sein des pays industrialisés où l'on distingue trois groupes:
▪ Japon (10%)
▪ RFA (5,5%); Italie (5,4%); France (7%)
▪ R-U (déclin sans fin); Et-U (3,9%)

b. Croissance inégale selon les secteurs d'activités.
- « fin des paysans »: agriculture passe de 15% de la population active en 1960, à 6% en 1979.
- Montés des cols blancs, du secteur tertiaire: 56% de la population active en 1979.
- Mutation de la classe ouvrière

c. Transformations sociales et culturelles.
- Augmentation du niveau de vie, société de consommation
- Nouveaux modes de vie: urbanisation, individualisme, etc
- Mutations culturelles: musique, cinéma, mode, art, etc

III. Déséquilibre et limites de la croissance.
a. Les laissés pour compte de la croissance.
- Pauvres et nouveaux pauvres
- Ouvriers spécialisés
- Paysans

b. Période de contestations.
- Blousons noirs, culture rock, délinquance
- Hippies, retour aux valeurs de la nation, drogue
- 1968

c. La remise en cause de la croissance.
- Signes avant-coureurs: 1ère récession 1967/1968, plus de chômage
- Hausse de l'inflation
- Critique de la croissance, et de la société de consommation (zégistes, écologistes)


◊ Dissertation: La crise économique depuis les années 1970 dans le monde


INTRO: Alors que les trente années consécutives à la Seconde Guerre mondiale ont pu apparaître comme une sorte d'âge d'or mondial, à tel point que l'économiste Jean Fourastié les a appelé « Trente Glorieuses ». Au contraire, les années 1970 s'annoncent comme un tournant et sont beaucoup moins florissantes. En effet, on s'accorde généralement pour dire qu'une crise économique a frappé la plupart des pays du monde à partir de 1973 lors du premier choc pétrolier. Ralentissement de l'activité économique, chômage, inflation sont le lot commun des population, d'autant plus qu'elles avaient l'impression que la croissance allait être permanente. On entend généralement par crise économique un ensemble de dérèglements qui entraine une baisse de la croissance.

PBQ: Dans quelles mesures peut-on parler de crise du milieu dans années 1970 à nos jours? Peut-on parle d'une crise d'un type nouveau? Quelle a été la capacité de réactions des États pour gérer cette crise? Remise en cause des modèles économiques traditionnels?

I. Origines controversées et multiples à cette crise.
a. Rôle des chocs pétroliers.
- 1973: guerre du Kippour
- 1979: révolution iranienne

b. Thèses monétaristes: crise du système de Bretton Woods.
- Suppression de la convertibilité du dollar en or: 15 août 1971
- Dévaluation du dollar: décembre 1971
- Monnaies flottantes

c. D'autres causes: signes avant-coureurs, théorie des cycles, saturation des marchés.
- Théorie des cycles remise en cause de nos jours
- Signe avant-coureurs: inflation (tend à dépasser les 5%), ch^mage (5% contre 2/3% avant)
- Saturation des marchés

TR: On a donc bien affaire à une crise dont les origines sont multiples et entremêlés, complexes à tel point qu'il est difficile de donner la priorité à une seule cause. Cela explique que les caractéristiques et les conséquences de cette crise soient aussi nouvelles et complexes.

II. Caractéristiques et conséquences de la récession.
a. Manifestations de la crise économiques.
- Eléments traditionnels
- Hausse du chômage: 5,5% des actifs dans les pays riches en 1975, et plus de 10% en 1982
- Phénomène nouveau: l'inflation (atteint 10% en 1975)
- Stagflation

b. Une crise industrielle majeure et des conséquences sociales importantes.
- Hausse de la pauvreté et des inégalités
- Crise industrielle, faillites (suppression de 700 000 postes), régions sinistrées
- Nuance: limite à la crise car il n'y a pas de remise en cause du niveau de vie (éducation, émancipation des femmes, etc)

c. Crise inégale selon les pays.
- Pays bénéficiaires (NPI, OPEP: 400 milliards de $ de bénéfices, URSS)
- Pays touchés (T.M, Europe de l'Ouest, Etats-Unis, Japon)
- Pas tout à fait mondiale

TR: Pour répondre à une crise d'une telle ampleur, les gouvernements ont tâtonné, ils n'ont en général pas réussi à trouver de solutions miracles. Le bilan se révèle être mitigé voir décevant.

III. Des tentatives de réponses aux succès incertains.
a. Du keynésianisme au libéralisme.
- Echec du keynésianisme (utilisé en 1974-1979 au R-U; 1974-1981 en RFA; 1976-1979 au Et-U)
- Stop and go
- Mesures libérales (1979 au R-U; 1979 aux Et-U; 1983 en France)

b. Coopération internationale et mutations des entreprises.
- Politique de coopération: 1973-1979: Tokyo round; 1974: AMF.
- Toyotisme

c. Quel résultat: vers une nouvelle économie.
- Développement de la finance et ses effets pervers: krach boursier (1987)
- Nouvelles technologies: moteur de la croissance (NTIC)
- Rôle des Etats-Unis dans l'évolution de la conjoncture


CCL: La crise qui est née dans les années 1970, et dont on a du mal à déterminer la fin, est donc un phénomène nouveau et complee: on le voit dans ses origines, dans ses caractéristiques, dans ses solutions dures à trouver. Cette crise a crée un rupture dans la période de l'après-guerre: création d'un cercle vicieux de la crise. L'efficacité de ces mesures n'a pas été complète: on a réussi qu'à stopper l'inflation, pour le reste, la conjoncture est fluctuante. C'est une crise qui a entrainé des mutatuions et des remises en cause des modèles traditionnels.

OUV: sur la mondialisation


◊ Synthèse: Le rôle de l'Etat dans l'économie des pays industrialisés depuis 1945.


DEFINITIONS:
- Etat: gouvernement, pouvoir politique.
- 1945: fin de la guerre, début de la reconstruction

PBQ: Comment a évolué le rôle de l'Etat dans l'économie des pays industrialisés depuis 1945? Quel est le rôle des théories économistes dans la politique de l'Etat? Le rôle de l'Etat dans la vie économique est-il conditionné par une véritable volonté politique ou est-il dicté par les circonstances et la conjoncture?

I. De 1945 au début des années 1980: un rôle économique de l'Etat accru.
a. Les causes.
- Rôle de l'entre deux guerres: théories keynésienne
- Rôle de la Seconde Guerre mondiale et l'urgence de la reconstruction

b. L'Etat gère la prospérité.
- Nationalisation et lanification: politique d'équipements
- Welfare State: 1946 en France
- Recherche et développement: MITI au Japon

c. Gestion difficile de la crise.
- Ampleur et difficulté: Pays de l'Est (dette triplée), R-U (très touché)
- Nouveautés de la dépression
- Innefficacité des mesures de relance: échec du keynésianisme

II. Depuis le début des années 80: vers un désengagement de l'Etat dans l'économie.
a. Renouveau des théories libérales.
- Libéralisme: 1979 au R-U; 1979 aux Et-U; 1983 en France
- Néo-libéralisme

b. Un désengagement de l'Etat pour résoudre la crise.
- Reagan, Tatcher, Mitterand

c. Aujourd'hui: un rôle toujours réduit de l'Etat.
- Sécurité sociale menacée: retraite, franchise, etc.
- Etat de moins en moins efficace dans le cadre de la mondialisation: délocalisations, etc.
 


◊ L'affrontement Est-Ouest et le nouvel ordre mondial (1945 à nos jours) ◊
 


◊ Dissertation: La Détente dans les relations Est-Ouest


INTRO: En 1945, la Grande Alliance qui avait réuni les deux principaux vainqueurs de la Guerre Mondiale vole en éclat. Si à la conférence de Yalta (février 1945) les deux Etats semblent tomber d'accord sur le règlement de la guerre, celle de Potsdam (juillet/août 1945) ouvre une nouvelle période. Celle-ci inaugure un conflit d'un type nouveau: la Guerre Froide. Deux modèles idéologiques s'opposent et structurent autour d'eux des blocs, et s'affrontent par pays interposés. Tradiotionellement, la Guerre Froide (1947-1991) peut être découpée en trois parties qui ont alterné période de tensions et d'apaisement. Ainsi, après une période de montée des tensions ( 1947-1962) succède une période communément appelée la Détente, elle constitue un apaisement des relations Est-Ouest. On fait commencer cette période en 1962, juste après la crise de Cuba pù la menace atomique a fait prendre conscience aux deux Grands la nécessité de renouer un dalogue. Pour certains historiens, celle-ci prend fin en 1975 avec les accords d'Helsinki, qui ne sont pas respectés.

PBQ: Dans quelles mesures peut-on réellement parler d'apaisement? Quel est le rôle de la Détente dans la bipolarisation du monde? Cette Détente est-elle issue d'une réelle volonté des deux Grands?

I. Aux origines de la Détente: le contexte dans années 1960.
a. L 'équilibre de la terreur et le risque d'un nouveau conflit mondial.
- Equilibre de la terreur (prolifération de l'arme atomique, augmentation du budget militaire)
- L'URSS rattrape son retard par rapport aux Etats-Unis
- Manifestation d'un dialogue plus ouvert: visites officielles (1959/1960: Khrouchtchev, 1961: Kennedy/Khrouchtchev, théorie de la riposte graduée)

b. Les contestations internes dans chaque bloc.
- Au sein du bloc soviétique: 1953 avec la mort de Staline, 1956 avec la destalinisation, 1956 Hongrie et Pologne.
- Au sein du bloc américain: par rapport à la population de couleur, à la guerre du Vietnam, etc. Sans oublier la crise de Suez avec le R-U et la France qui s'opposent aux Etats-Unis.

c. Vers un monde multipolaire: émergence de nouveaux acteurs.
- Puissance qui cherchent à s'émanciper de la tutelle des deux Grands (De Gaulle qui retire la France de l'OTAN en 1966)
- Construction de l'Europe en 1957 avec le Traité de Rome, + Chine, + Yougoslavie
- Emergence du Tiers-Monde

II. Coopération multiformes.
a. Arrêt relatif de la course aux armements.
- Accords conclus sur les armes nucléaires (1963: Traité de Moscou, 1968: TNP)
- Accords SALT (SALT I: 1968-1972; SALT II: 1973-1979)

b. Accords commerciaux.
- Promotion des échanges, les relations économiques: aspect important de la Détente
- Les pays ne sont pas prêts à rattraper la puissance américaine: mise en place d'échanges
- 1972: Traité américo-soviétique
- 1975: coopération technologique dans le domaine spatiale

c. Accords diplomatiques.
- Téléphone rouge en 1963
- Rapprochement des deux Allemagnes (1972: Traité fondamental)
- Reconnaissance de la Chine populaire par les Etats-Unis: 1971

III. Un apaisement à nuancer.
a. Des accords non-respectés.
- Limite du désarmement (dû à la crise économique: pas par leur propre volonté)
- Accords non-ratifiés: SALT II (1979)
- Accords d'Helsinki (1975)

b. Poursuite des conflits périphériques.
- Guerre du Vietnam (1964-1973)
- Conflit israelo-palestinien (guerre des 6 jours + guerre du Kippour)
- Prise de position en Amérique Latine (mise en place de dictatures de droite par els Etats-Unis)

CCL: La Détente dans les relations internationales de 1962 à 1975 reste donc une période d'apaisement limitée. Certes, on note une volonté des deux Grands de mieux se concerter mais on se rend compte que la crise économique limite les moyens financiers pour acheter des armes, mais également que le paroxysme de la crise de Cuba force la mise en place de la Détente. Des accords ont été signés, mais cette Détente connait des limites vu que tous les accords ne sont pas respectés, et que l'apaisement officiel n'empêche pas les conflits indirects.Ce sera seulement l'implosition du bloc soviétique en 1991 qui a pu mettre un terme à la Guerre Froide

OUV: Reste alors que de nos jours, les Etats-Unis apparaissent comme la seule superpuissance mondiale.


◊ Dissertation: Les relations Est / Ouest de 1947 à 1962.


INTRO: A l'approche de la fin de la Seconde Guerre mondiale, des tensions surgissent entre les Etats-Unis et l'URSS à la conférence de Potsdam en juillet-août 1945, les deux Etats s'accusant mutuellement de protectionnisme. Dès lors, la fin de la Grande Alliance se profile. En 1944, après le départ des Allemands en Grèce, les Britanniques veulent désarmer les milices communistes. En 1946, la Turquie auparavant neutre, rejoint le camp occidental suite aux ambitions de Staline dans les détroits de Bosphore et de Dardanelles. De même, en Europe centrale et orientale, l'influence communiste est importante. Les Etats-Unis décident donc de stopper celle-ci. Ainsi, les hostilités entre les deux pays apparaissent-elles clairement en 1947 avec les doctrines Truman et Jdanov, mais également avec le Plan Marshall qui marque la séparation du vieux continent. Par la suite, deux blocs se forment, chacun avec ses alliés, chacun ayant son modèle qu'il tente de répandre dans le monde.

PBQ: Dans quelles mesures peut-on parler d'un arrêt des relations Est / Ouest de 1947 à 1962? En quoi cet arrêt des relations Est / Ouest amène-t-il à parler de Guerre Froide, ainsi qu'à une bipolarisation du monde?


I. Les raisons du développement d'une Guerre Froide.
a. La fin de la Grande Alliance.

- Doctrine Truman (1947)
- Doctrine Jdanov (1947)

b. Les points de tensions.

- Le blocus de Berlin et la création des deux Allemagne (1948-1949).
- Disparition de la Palestine et création de l'Etat d'Israël (1947-1948).
- Guerre de Corée (1950-1953).
- Indochine (1946-1954): défaite de Diên Biên Phu en mai 1945, et armistice signé le 20 juillet 1954 (accords de Genève) qui amène à l'éclatement de la péninsule indochinoise.

TR: Avec la fin de la Grande Alliance, ce sont deux modèles antagonistes qui vont se créer, s'organisant au fur et à mesure tant sur la plan militaire qu'économique. Grâce à cela, ils commencent à renforcer leurs alliances.

II. La création des deux blocs et leurs caractéristiques.
a. Le bloc occidental.

- Organisation sur le plan militaire: En 1949, Pacte de Bruxelles qui crée une alliance défensive avec la volonté de se rapprocher des Etats-Unis (réuni Royaume-Uni, France et Bénélux). Le 4 avril 1949, création de l'OTAN. En 1954, création de l'OTASE en Asie, pendant de l'OTAN.
- Organisation sur le plan économique: En 1948, création de l'OECE (Organisation Européenne de Coopération Economique). En 1957, traité de Rome.
- Diplomatie américaine.

b. Le bloc soviétique.

- Organisation sur le plan militaire: En 1950, traité d'alliance entre l'URSS et la Chine de Mao. En 1955, création du Pacte de Varsovie.
- Organisation sur le plan économique: En 1949, création du CAEM qui intègre l'économie des démocraties populaires.
- Diplomatie soviétique

c. Présence de tensions à l'intérieur de chaque bloc.

- Guerre des opinions
- Insurrection hongroise (octobre-novembre 1956):
- Crise de Suez (1956): Le 26 juillet 1956. France et Royaume-Uni poussent Israël à mener une attaque dans le désert du Sinaï.

TR: Les deux blocs s'observent mutuellement, chacun mesurant la capacité de l'autre à riposter. Leurs possibilités mutuelles de destruction, ainsi que leur économie, les amènent à un apaisement. Pourtant, on assiste à de graves crises au début des années 1960.

III. Un apaisement probable entre les deux blocs.
a. Les nouveaux éléments dans les rapports Est / Ouest.

- Equilibre de la terreur: A partir des années 1950 (bombe A en 1949, bombe H en 1953)
- Dialogue plus ouvert: 1959, Khrouchtchev va aux Etats-Unis, en 1960 à l'ONU. En 1961, Khrouchtchev et Kennedy se rencontrent à Vienne.

b. Des crises qui nuisent à la paix.

- Deuxième crise de Berlin (1961)
- Crise de Cuba (1962)

CCL: Afin de conclure, nous pouvons dire que les relations Est / Ouest de 1947 à 1962 se sont fortement détériorées, amenant à de fortes tensions. Cependant les affrontements ne sont jamais directs, mais seulement par pays interposés. Les deux blocs tentent de répandre leur modèle, et cela entraine des affrontements dans différents pays du globe tel que la Corée. Ces différentes tensions donnent lieu à une bipolarisation du monde: les deux modèles possèdent leur propre organisation militaire, économique, ou bien diplomatique, et créent plusieurs alliances avec les autres pays. Pourtant, malgré ces ralliements, des tensions se déroulent à l'intérieur même des blocs, comme par exemple la crise de Suez, ou encore l'insurrection hongroise. A la suite de la mort de Staline, en 1953, l'URSS semble plus apte au dialogue, mais malgré tout, la course aux armements se poursuit, et de graves crises nuisent à un fragile équilibre. C'est d'ailleurs la crise de Cuba, en 1962, qui fera comprendre aux deux blocs la nécessité d'entreprendre un dialogue. En 1963 est donc mis en place le « télephone rouge » entre le Kremlin et la Maison Blanche, et les deux blocs tentent de relancer une coopération commerciale, c'est le début de ce que certains nomment la Détente.
 


◊ L'émancipation des colonies et l'affirmation du Tiers-Monde ◊
 


◊ Dissertation: L'émancipation des peuples colonisés d'Afrique de 1945 aux années 70.


DEFINITIONS:
- Emancipation: volonté de se libérer d'une tutelle. Volonté de devenir indépendant en vertu du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.
- Colonisation: fait qu'un pays domine un autre pays par la force et lui impose un mode d'administration, un gouvernement, et exploitation du pays à son profit.
- Afrique: se limite à l'Egypte, Madagascar inclut.
- 1945: fin de la Seconde Guerre mondiale. Afrique essentiellement colonisée sauf l'Egypte. Début des soulèvements comme en Algérie à Sétif.
- 1970: Il ne reste plus que les colonies portugaises et Djibouti (France).

PBQ: Qu'est-ce qui explique que la décolo de l'Afrique intervient plus tardivement? La décolo de l'Afrique ne permet-elle pas de nuancer l'image d'une décolonisation française ratée par rapport aux autres pays européens, notamment le Royaume-Uni? La situation peu enviable de l'Afrique est-elle due à une décolonisation qui se serait mal passée?

I. Les causes de l'émancipation.
a. L'affaiblissement des métropoles.
- Rôle de la Seconde Guerre mondiale et des colonies
- Discours de Brazzaville par De Gaulle en 1944
- Plus les moyens d'entretenir les colonies

b. Emergence de mouvements nationalistes.
- Exploitation coloniale
- Mouvements nationalistes: Ho Chi Minh (Vietminh) teintés de revendications religieuses.

c. Opinion internationale favorable.
- ONU: droite des peuples à disposer d'eux-mêmes.
- Deux Grands: Et-U et URSS
- Intellectuels, Eglise, etc.

TR: On a un contexte globalement favorable à la décolonisation, ce qui précipite la décolonisation en Afrique. Pourtant, celle-ci est plus tardive que l'Asie.

II. Les caractéristiques: l'émancipation par la force.
a. Exemple du Kenya (1952-1963)
- Colonie britannique émancipée par la force
- Réelle indépendance en 1963

b.La guerre d'Algérie (1954-1962)
- 1er novembre 1954: début de la rébellion par le FLN (Ahmed Ben Bella)
- 13 mai 1958: insurrection d'Alger
- 12 mars 1962: accord d'Evian

c.Les colonies portugaises plus tardives.
- Guinée-Bissau (1973)
- Angola (novembre 1975)
- Mozambique (1975)

TR: La décolonisation d'Afrique a été marquée par de violents conflits. Pourtant, certains pays se sont émancipés pacifiquement.

III. Emancipation par la négociation.
a. Les colonies britanniques.
- Biafra
- Rhodésie (1971), Afrique du Sud

b. Décolonisation française du Maghreb et de l'Afrique Noire.
- Maroc (2 mars 1956)
- Tunisie (20 mars 1956)
- Afrique Noire

c. Indépendance difficile du Congo Belge.
- Aucune préparation à l'indépendance

CCL:
- Décolonisation de l'Afrique tardive car plus de pays par rapport à l'Asie, Afrique plus proche de l'Europe, et mouvements nationalistes moins bien organisés
- Difficulté pour gérer l'après décolonisation

OUV: néo-colonialisme


◊ Dissertation: Le Tiers-Monde de 1945 à nos jours.


DEFINITIONS:
-Tiers-Monde: expression d'Albert Sauvy de 1952, provient de l'appelation Tiers-Etat, ceux qui étaient désignés par celle-ci ne faisaient partis ni du clargé, ni de l'aristocratie. Les pays du Tiers-Monde se caractérisent par une économie faible, l'absence de tradition démocratique, une explosion démographique, etc.
-1945: T.M sous la dépendance des plus grands soit politiquement soit économiquement. Amérique Latine, Chine, Egypte non colonisés.
-de nos jours: progrès pour un certain nombre d'entre-eux (4 Dragons, Corée du Sud), cependant d'autres restent enlisés: PMA.

PBQ: Dans quelles mesures, le Tiers Monde a-t-il la possibilité de s'organiser pour peser dans les relations internationales? Dans quelles mesures peut-on parler d'unité ou de diversité du Tiers Monde?Quelle est la place du Tiers Monde au sein de la mondialisatio?

I. L'émergence politique du Tiers Monde: la décolonisation
a. Facteurs de la décolonisation
-L'affaiblissement des métropoles.
-Opinion internationale favorable.
- Emergence de mouvements nationalistes.

b. Décolonisations par la force.
- Exemple du Kenya (1952-1963)
- La guerre d'Algérie (1954-1962)
- Guinée-Bissau (1973)
- Angola (novembre 1975)
- Mozambique (1975)

c. Décolonisations par négociations.
- Biafra
- Rhodésie (1971), Afrique du Sud-
- Maroc (2 mars 1956)
- Tunisie (20 mars 1956)
- Afrique Noire
- Congo Belge.

TR: La décolonisation a permis l'émancipation politique du Tiers Monde, reste que les pays nouvellement indépendants doivent d'unir pour jouer un rôle sur le devant de la scène internationale.

II. Les tentatives d'organisation du Tiers Monde.
a. Tentatives d'organisations politique.
- Conférence de Bandoeng de 1955
- Conférence de Belgrade de 1961
- Echec car trop d'ambiguïtés

b. Tentatives d'organisations économique.
- L'OPEP
- Groupe des 77
- C.N.U.C.E.D

TR: A partir de ces tentatives, on se rend compte des limites que connaissent ces organisations, et de l'absence d'unité du Tiers Monde.

III. Les limites de l'émancipation.
a. Les limites politiques.
- Au Moyen-Orient: panarabisme
- En Afrique: OUA en 1963
- En Amérique Latine: OEA en 1948

b. Les limites économiques et néocolonialisme.
- Dépendance par rapport au Nord

c. Diversité du Tiers Monde qui empêche une organisation rationnelle.
- Pays émergeants
- Pays exportateurs
- PMA
 


◊ L'Union Européenne ◊
 


◊ Dissertation: La construction européenne de 1945 à nos jours.


DEFINITIONS:
- Construction européenne: commence d'abord à l'Ouest avant d'aboutir à l'Est. Processus d'alliance de quelques pays de l'Europe de l'Ouest dans le but de former une union économique, et pour tenter de faire concurrence à la puissance américaine. Processus qui s'élergit à l'Est, voir même en dehors du territoire européen.
- 1945: volonté d'une construction uropéenne, la guerre a joué un rôle d'accélérateur
- De nos jours: union qui s'est élargit à l'Est qui a intégré les démocraties populaires. Difficulté à mettre en place une politique commune. Nombreuses critiques de l'UE.

PBQ: Dans quelles mesures, la construction européenne a-t-elle permis le rapprochement entre Europe de l'Ouest et de l'Est? En quoi peut-on parler d'une nouvelle puissance? Quelles sont les limites ou les échecs de la construction européenne? Comment la construction européenne a-t-elle permis une émancipation des deux Grands?

I. Les origines de la construction.
a. Une volonté de paix.
- Idée présente dans la Résistance
- Discours de Zurich (19 septembre 1946)

b. Menace soviétique et début de la Guerre Froide.
- Au début: permet une sorte d'alliance face au communisme

c. Partisans et adversaires de l'Europe.
- Démocratie chrétienne et social démocrate: partisans
- Communistes et gaullistes: adversaire

II. De 1949 à 1989: la construction européenne pendant la Guerre Froide, consolidation et émancipation de la tutelle américaine.
a. Construction des institutions.
- 1949: création du Conseil de l'Europe
- 1951: CECA
- 1951: CED (échec)
- 1954/1955: création de l'UEO (Union de l'Europe Occidentale)
- 1957: CEE

b. Elargissements.
- 1973: Irlande, R-U, Danemark
- 1981: Grèce
- 1986: Espagne, Portugal
- 1995: Autriche, Suède, Finlande
- 2004: 10 nouveaux membres venants de l'Est
- 2007: Roumanie, Bulgarie

c. Politiques européennes et leurs limites.
- 1962: PAC
- FEDER
- Tensions entre les pays à cause de la crise éco

III. De 1989 à nos jours: la construction européenne après la Guerre Froide, nouveaux enjeux.
a. Une Europe réunifiée mais bouleversée par la Guerre
- cf. II a/b

b. Renforcement de la construction européenne.
- Elargissements
- Réformes

c. Crise de l'UE aujourd'hui?
- Tensions
- Parvient pas à mettre en place une politique commune

CCL: Rôle et dvlpt de l'UE aujourd'hui. Nécessité d'un approfondissement politique. Echec de l'union politique. Problème de l'euro fort.

OUV: faut-il élargir encore?
 


◊ La IVème et la Vème République en France ◊
 


◊ Dissertation: Bilan de la IVème République.

DEFINITIONS:
- IVème République: 1946-1958. Régime parlementaire où le pouvoir éxécutif est limité. Gouvernements éphémères (22) et souvent incapables de résoudre les crise: instabilité.
- Bilan: points positifs/points négatif et résultats

PBQ: En quoi peut-on dire que la IVème République est un gouvernement transitoire vers la Vème République? Quelles sont les causes de l'échec de la IVème République?Les échecs de la IVème République doivent-ils être imputés aux seules institutions ou, au contraire, doit-on prendre en compte d'autres facteurs, çàd les facteurs extérieurs?

I. Un régime instable
a. Hésitations de 1945/1946.
- Différents partis et les oppositions qui les animent
- Premier projet de constitution du PCF: rejet
- Nouvelle élection constituante le 2 juin 1946
- Naissance sous des augures mauvaises

b. Un pouvoir législatif omnipotent.
- Pouvoir exécutif affaibli
- Pouvoir législatif fort
- Système politique (double investiture)

c. Un régime voué à l'impuissance.
- Scrutin proportionnel
- 3ème Force (1947-1951)
- Période de stabilité: Guy Mollet (16 mois: 1956-1957)
- Opposition de De Gaulle (discours de Bayeux: 16 juin 1946; discours d'Epinal: 29 septembre 1946)
- Opposition communiste à partir de 1947

II. Pourtant des réalisations importantes.
a. Retour à la démocratie.
- Démocratie politique et constitution progressiste
- Démocratie sociale: Etat Providence, salaire minimum, droite de grève, etc.

b. Reconstruction et modernisation de la France.
- Rôle de l'Etat: nationalisation (énerir, banques, etc), planification
- Rôle du Plan Marshall (1947)
- Croissance des Trente Glorieuses, fordisme, etc
- Modernisation de la société

c. Construction européenne.
- cf. dissert' Europe

III. Aspects négatifs et chute de la IVème République.
a. Problèmes économiques et sociaux.
- Déficit budgétaire
- Hausse de l'inflation

b. Affaiblissement de la puissance française.
- Choix de l'atlantisme, de l'OTAN (1949)
- Tributaire de l'aide américaine
- Crise de Suez (1956)

c. Difficultés liées à la décolonisation.
- Réussites
- Préparation de la décolo africaine
- Echecs: Algérie, Indochine
- 13 mai 1958: insurrection d'Algérie

OUV: Début de la Vème République, aujourd'hui crise de la Vème République, réforme de la constitution?


◊ Dissertation: Institutions et pratiques politiques sous la Vème République.


DEFINITIONS:
- Institutions: organes qui disposent de pouvoirs définis par la Constitution. Assemblée Nationale, Sénat, Conseil Constitutionnel, Président, Chedf du gouvernement.
- Pratiques politique: façon de gouverner selon l'interprétation de la Constitution
- Vème République: 1958 à nos jours. Stabilité. Pouvoir éxécutif renforcé, volonté de s'opposer à la IVème République, forte influence de De Gaulle.

PBQ: En quoi les institutions et les pratiques politiques ont-elles permis un renforcement de la stabilité de la Vème République? En quoi les institutions puis la pratique politique ont-elles été influencée par De Gaulle?

I. Origines de la Vème République: rôle de De Gaulle.
a. Mai 1958: échec de la IVème République.
- Construction de la Vème République contre la IVème République.
- Crise du 13 mai 1958: régime incapable de choisir entre l'Algérie française et l'indépendance.
- IVème République: impopulaire, lasser par les crises ministérielles, système paralysé
- Appel à De Gaulle par Coty

b. Fondation de la Vème République.
- Période de transition: gvt formé par D.G et M.Debré toujours sous la IVème Rep. avec tous les partis sauf PC.
- Processus d'élaboration différent: seul De Gaulle et juristes dont Debré font la constitution.
- Approbation des français. D.G attentif aux symboles, discours sur la place de la République le 4 septembre 1958.
- 78% de « oui »
- Elections législatives de novembre 1958 et président élu

II. Institutions de la Vème République: exécutif renforcé.
a. Régime qui reste parlementaire.
- Assemblée détient le pouvoir législatif
- Volonté de limiter le pouvoir du parlement
- Scrutin à double tour

b. Autorité renforcée du pouvoir exécutif.
- Président de la République conserve son rôle
- Assemblée peut proposer des loirs
- Article 49:3
- Création du Conseil Constitutionnel

III. Fonctionnement des institutions et la révolution.
a. Conception gaullienne du pouvoir.
- Révision constitutionnel de 1962
- Référendum: D.G l'utilise pour renforcer sa popularité
- Domaine réservé et préminence du président

b. Adaptation des institutions aux circonstances.
- Dissolution de l'Assemblée:
▪ D.G pour résoudre les crises (comme en 1962, 1968)
▪ Mitterand pour obtenir la majorité
▪ Chirac, un échec
- Cohabitation:
▪ Mitterand/Chirac (1986-1988)
▪ Mitterand/Balladur (1993-1995)
▪ Chirac/Jospin (1997-2001)

OUV: Eventualité d'une réforme de la Vème République?


◊ Dissertation: De Gaulle dans la vie politique française de 1945 à 1969.


DEFINITIONS:
- De Gaulle: acteur de la libération, créateur de la Vème République. Militaire.
- Vie politique française: enchainement de différents régimes > le gouvernement provisoire (1945-1946), IVème République (1946-1958), et la Vème République (1958 jusqu'à nos jours)
- 1945: De Gaulle est considéré comme un héros. Fin de la Seconde Guerre mondiale, installationde la IVème République
- 1969: démission de De Gaulle suite au référendum.

PBQ: Quel est le rôle de De Gaulle dans la vie politique française de 1945 à 1969? En quoi le Général de Gaulle incarne-t-il la stabilité de la République? Comment est-on passé de l'image de De Gaulle comme libérateur, à celle d'un homme vieilli et dépassé?


I. 1945-1958: Opposition de De Gaulle face aux institutions de la IVème République.
a. De Gaulle: libérateur de la France
- 18 juin 1940: appel à la Résistance de la BBC à Londres
- Libération, etc

b. Opposant principal.
- 20 janvier 1946: Départ de De Gaulle du gouvernement provisoire
- Discours d'opposition aux institutions: discours de Bayeux (16 juin 1946), discours d'Epinal (29 septembre 1946)
- 1947: création du RPF (Rassemblement du Peuple Français) qui rassemble de nombreuses voix, et destabilise la « Troisième Force »

c. Crise du 13 mai 1958.
- Inssurrection à Alger: on demande le retour de De Gaulle au pouvoir
- Rappel de De Gaulle par René Coty.
- Pflimlin lui cède sa place, etc.

II. 1958-1962: De Gaulle, le créateur des institutions de la Vème République.
a. Rédacteur de la Constitution
- 2 juin 1958: De Gaulle obtient les pleins pouvoirs
- De Gaulle et une équipe de juristes (dont Michel Debré) rédigent une nouvelle constitution en 4 mois.
- 28 septembre 1958: consitution adoptée par la population

b. Réforme constitutionnelle de 1962.
- Après l'attentat du Petit Clamart (22 août 1962), De Gaulle souhaite renforcer les institutions.
- Volonté d'un président élu directement par les citoyens, opposition de Debré qui est limogé.
- Référendum en septembre 1962: réforme acceptée à 62% (forte participation)

c. Politique de grandeur.
- Pratique politique présidentialiste
- Référendum: D.G l'utilise pour renforcer sa popularité
- Domaine réservé et préminence du président

III. 1962-1969: pouvoir de De Gaulle remis en cause
a. Signes importants.
- Election présidentielle de 1965: De Gaulle en ballotage face à Mitterand (une première!)
- De Gaulle élu à 55%, sentiment d'échec
- Mars 1967: élection législative. Le parti gaulliste obtient de justesse la majorité absolue à l'Assemblée.

b. Mai 1968: coeur de la contestation.
- Mars 1968: incidents à la Fac de Nanterre
- 2 mai: heurts policiers/étudiants
- 13 mai: mise en grèves des ouvriers à l'appel de la CGT
- 24 mai: 9 millions de grévistes totalisés
- 27 mai: accords de Grenelle (Pompidou)
- 29 mai: De Gaulle disparaît (il se trouve en réalité à Baden-Baden en Allemagne)
- 30mai: De Gaulle dissout l'Assemble.
- Juin 68: élection législative, la majorité est acquise largement à l'UDR (parti gaulliste)
c. Avril 1969: démission de De Gaulle.
- Février 1969: De Gaulle propose un référendum sur la réforme du Sénat et la régionalisation, dans le but d'assouvir son pouvoir. Référendum qui se transforme en plébiscite: 52% de « non »
- 27 avril 1969: De Gaulle démissionne.

OUV:
-Héritage de De Gaulle: c'est Pompidou (gaulliste) qui arrive à la tête du pays par la suite.
-Création du RPR par J. Chirac (parti gaulliste)
 


◊ Mondialisation et interdépendances ◊
 


◊ Dissertation: La mondialisation aujourd'hui.

INTRO: La mondialisation fait véritablement débat: s'oppose ceux qui pense à une mondialisation heureuse, comme Alain Minc, tandis que d'autres dénoncent les inégalités liées à celle-ci. La mondialisation est un processus ancien qui s'est fait en plusieurs étapes mais qui n'a vraiment débuté que dans les années 1980, lors de l'effrondrement du bloc soviétique. La mondialisation se définit par la diffusion d'un même modèle économique, politique, et coulturel. Le monde devient un vaste lieu d'échange avec un système-monde hyérarchisé.

PBQ: La mondialisation renforce-t-elle les inégalités? Quelles sont les nouvelles dynamiques mises en place par celle-ci? Quels sont les centres et les périphéries?


I. Les acteurs et les moteurs de la mondialisation.
a. Aux origines de la mondialisation.
- Libéralisme et modèle américain
- Développement des moyens de transports

b. Les différents acteurs de la mondialisation.
- Villes mondiales: New York, Tokyo, Londres, Paris, etc
- Rôle des Etats
- FMN: 500 millions de dollars de chiffres d'affaire; 63 000 FMN dans le monde
- Autres acteurs: diasporas, réseaux illégaux, etc

II. La mondialisation: intensification des flux.
a. Développement des flux humains.
- Migrations: intensification dès le 19ème; du Sud vers le Nord
- Touristes: 25 à 750 millions de touristes entre 1950 et 2002, seulement 8% de la population mondiale
- Travailleurs: 45 à plus de 150 millions entre 1965 et 2005

b. Développement des flux de marchandises.
- Plus d'échanges grâce à la montée en puissance des FMN
- Développement des moyens de transports: réseaux multimodaux
- Evolution des produits échangés
- Domination des pays industrialisés: 70% du total des échanges

c. Les flux immatériels.
- Capitaux: IDE augmente: 73% à Singapour, 8% aux Et-U
- Informations
- Services: 21% des échanges

III. Enjeux et dynamique de la mondialisation aujourd'hui.
a. Typologie: des Etats +/- intégrés à la mondialisation.
- Centres: la Triade
- Périphéries peu intégrées: pays du Moyen-Orient
- Périphéries pas intégrées: Afrique subsaharienne, intérieure de l'Asie

b. Les critiques vis-à-vis de la mondialisation.
- Déclin économique et inégalités
- Problème de l'environnement
- Source de tension

c. Altermondialisme: lutte pour une autre mondialisation
- Pour une mondialisation plus juste et plus égalitaire
- Porto Alegre


CCL: On se rend compte que la mondialsiation est de plus en plus vécue comme une contrainte. Le production d'un espace monde hyérarchisé renforce les inégalités sur tous les plans, avec au premier plan: les Etats-Unis, et au dernier: l'Afrique subsaharienne.

OUV: Pas une unique grilles de lecteure de l'organisation du monde.


◊ Dissertation: Les Etats face à la mondialisation


DEFINITIONS:
- Etats: territoire délimité par des frontières et soumis à un gouvernement commun > pays souverain.
- Mondialisation: diffusion à toute la planète d'un même modèle (politique, economie, culturel), amène à un système hyérarchisé avec des centres et des périphéries. Elle se traduit par une intensification des différents flux depuis les années 80.

PBQ: Comment réagissent les Etats face à la mondialisation? La mondialisation renforce-t-elle ou diminue-t-elle les inégalités entre les Etats? La mondialisation remet-elle en rôle des Etats?

I. La mondialisation remet en cause le rôle des Etats.
a. Des acteurs concurrents aux Etats.
- FMN, ONG.
- Diasporas, réseaux illégaux, lobbies
- Villes mondiales: New York, Tokyo, Paris, Londres, etc.

b. Des Etats contestés.
- Contestations par les organisations régionales
- ONU
- Contestations par le bas: nationalistes, etc.

II. Les Etats restent des acteurs essentiels de la mondialisation.
a. Des Etats qui perdurent et se multiplient.
- Indépendance des régions nationalistes: Kosovo
- Depuis 1945, nombres d'Etats multiplié par trois

b. Des Etats à l'origine de la mondialisation.
- Baisse des barrières douanières
- Acceptent l'intégration des regroupements régionaux

III. Centres et périphéries de la mondialisation
a. Les Etats centres.
- Etats-Unis
- Japon
- Europe de l'Ouest

b. Les périphéries intégrées.
- NPI
- Australie
- Russie, Pays de l'Est

c. Les périphéries intégrées mais dominées.
- OPEP, pays émergeants

d. Les Etats exclus de la mondialisation
- PMA: Liban, Libye, Soudan, Bangladesh, etc.
 


◊ L'Amérique du Nord ◊
 


◊ Dissertation: La puissance des Etats-Unis dans le monde.

DEFINITIONS:
- Puissance: capacité d'un Etat à imposer ses décisions ey à influencer le reste du monde. Elle se décline sous différentes formes: politique, économique, culturelle, diplomatique, militaire, scientifique, technologiques. On parle de superpuissance, voir d'hyperpuissance. Puissance complète
- Etats-Unis: 300 millions d'habitants, 9 millions de km²
- Puissance et volonté de puissance à différentes échelles:
XIXème sicèle: politique Monroe (volonté d'un puissance par rapport au continent seulement)
Entre deux guerres: politique isolationniste
Après 1945: volonté d'être une puissance mondiale.

PBQ: En quoi les Etats-Unis (Et-U) sont-ils une superpuissance, voir même une hyperpuissance? Quelles sont les causes et les caractéristiques de la puissance américaine? Quelles sont les limites à cette puissance?

I. Les Etats-Unis: 1ère puissance économique mondiale.
a. Puissance financière.
- Supremacie du dollar: monnaie sur laquelle on va se érfugier en cas de crise (45% des réserves de change dans le monde)
- Première place boursière au monde: New-York (58% de la capitalisation boursière du monde), Chicago (première place mondiale pour les marchés sur les matières premières)
- IDE

b. Puissance commerciale.
- Entreprise globale: FMN (expl: magasins Wal Mart), FMN à l'étranger (« America bis »)
- Leader du GATT (1947), de l'OMC (1995)
- Politique commerciale agressive: accords bilatéraux qui protègent certains secteurs, guerre commerciale Et-U/ UE.

c. Puissance industrielle et agricole
- Mutation du l'industrie: reconversion dans les années 1980. Représente 22% du PIB et 24% de l'emploi. Subvention de l'Etat
- Essor des hautes technologies: pôle universitaire (lieu de recherche important), technopôles et synergie (1+1=3), lieu des grandes inventions.
- Espace industriel en mutation: Manufacturing Belt (lieu de la puissance traditionelle de l'industrie avec les automobiles, le textile, la chimie, la sidérurgie, etc); Sun Belt (lieu des nouvelles mutations et attractif: basé sur les nouvelles technologies)
- Agriculture fortement intégrée.
- Agriculture moderne et tournée vers le futur: innovation scientifique (OGM, testeurs d'humidité, etc), grandes exploitations (moteur de la puiss. Agric.)
- Espaces agricoles spécialisés: Californie (production variée), Middle West et Grandes Plaines (céréales, soja, élevages bovin, etc), Grands Lacs (cultures maraichères ou fruitières), Ouest (désert).

TR: La puissance des Et-U ne s'arrête pas à sa puissance économique, ils possèdent aussi tous les autres aspects de la puissance dans le cadre d'une omniprésence.

II. Les autres aspects de la puissance.
a. Puissance politique et diplomatique.
- Puissance politique: gendarme du monde, dénoncent l'Axe du mal.
- Puissance diplomatique: Etats « amis », les « alliés », les Etats « voyous », et les Etats « mous »

b. Puissance militaire et technologique.
- Cyber War, quasi monopole de l'observation de la planète par satellites et de la collecte d'informations (expl: réseau « Echelon »)
- Complexe militaro industriel: premier au monde. Dépense de 400 milliards de dollar (contre 150 pour l'Europe)
- Défense intérieure renforcée

c. Puissance culturelle.
- Cinéma, musique
- Médias: 13 groupes sur les 26 premiers mondiaux
- Mode de vie: « American way of life »

TR: Tout en étant une superpuissance, on peut trouver des limites à celle-ci.

III. Les limites à la puissance américaine.
a. Contestations internes.
- Inégalités: 6 millions de mal logés, 10 à 12% de la population vit sous le seuil de pauvreté
- Minorités difficilement intégrées
- Contestation des choix du gouvernement

b. Concurrences et contesttations externes.
- Concurrence de l'euro, de l'Union Européenne
- Contestation du monopole culturel
- Terrorisme

c. Des Etats-Unis dépendants.
- Gaspilage des ressources naturelles: 4000ha de terres agricoles disparaissent chaque année
- Pétrole: 50% de la consommation est importée
- Créancier: premier débiteur de la planète, ils empruntent fortement au Japon et aux banques privées


◊ Dissertation: L'organisation du territoire américain.


I. Organisation régionale.
a. Trois grands espaces.
- Manufacturing Belt
- Sun Belt
- Espaces en réserve au centre

b. Pôles moteurs.
- Grandes métropoles
- FANA
- Silicon Valley, Phoenix, Dallas, Atlanta, etc.

II. Territoire aménagé.
a. Différentes ressources.
- Energie: pétrole, gaz, charbon
- Production industrielle

b. Rôle des transports
- Ports
- Aéroports
- Axes majeurs routiers et maritimes

III. Dynamiques nouvelles du territoire.
a. Flux internes
- Flux humains: travailleurs (de la Manufacturing Belt vers la Sun Belt), touristes
- Flux de marchandises
- Flux de capitaux

b. Flux externes
- Flux humains: travailleurs (venant de l'Europe), touristes (venant/partant vers l'Europe, vers l'Asie, vers l'Amérique Centrale), immigration (venant de l'Asie, de l'Amérique Centrale, de Cuba)
- Flux de marchandises


◊ Dissertation: La Facade Atlantique Nord Américaine: une interface dynamique.


I. Différents espaces à l'intérieur de la FANA.
a. Facade la plus puissante: les Etats-Unis
- Système portuaire puissant
- Plates-fomes ouvertes sur le monde: 64% du trafic à l'international pour N-Y
- Trafic intercôtes
- Range américain
- Hinterland

b. Facade du Canada.
- Facade dominée par l'estuaire du St-Laurent (2/3 de la production hydroélectrique du Canada y est produit)
- Artère principale: vallée du St-Laurent (60% de la population du Canada)
- Navigation: côtes du Nouveau-Brunswich et de la Nouvelle-Ecosse sont des atouts majeurs pour la pêche
- Saint-Lawrence Seaway

c. Périphérie en essor: Mexique
- Nombreux avantages: agriculture, pétrole, mer
- Ports mexicains:Veracruz, Tampico
- Tourisme

II. Aménagements et ressources
a. Des hinterlands riches
- Industries
- Ressources: charbon, gaz, mines, pétrole

b. Espace aménagé
- Axes routiers majeurs
- Axes maritimes
-Aéroports, et ports

III. Un espace traversé par de nombreux flux.
a. Flux internes.
- Relation entre les facades
- ALENA
- Immigration
- Travailleurs
- Tourisme

b. Flux externes
- Immigration
- Travailleurs
- Tourisme
 


◊ L'Union Européenne ◊
 


◊ Dissertation: L'organisation du teritoire européen


I. Hiérarchie des centres.
a. A l'échelle internationale: l'Europe Rhénane
- Délimitation de l'espace
- Eléments de puissance

b. A l'échelle locale: interfaces et villes.
- Villes mondiales: Londres, Paris
- Centres financiers: Lomdres, Paris, Bruxelles, etc
- Capitales politiques
- Interface maritime: Northen Range

II. Périphéries plus ou moins intégrées.
a. Périphéries bien intégrées.
- Périphéries riches à intégration ancienne: Italie du Nord, Bavière, Madrid, Catalogne, etc.
- Périphéries riches à intégration récente: Irlande, Grèce, etc.

b. Périphéries moins intégrées voir marginalisées.
- Espace en transition: PECO, länder orientaux de l'Allemagne, Slovénie, Pologne, etc.
- Espace marginalisés: Ardennes, Massif Central, Mezzogiorno italien

III. Des éléments de dynamisme.
a. Construction européenne.
- Pays en zone euro: France, Espagne, Allemagne, etc.
- Elargissement vers l'Est
- Pays voulant adhérer: Turquie, Macédoine, etc.

b. Rôle des aménagements.
- Aéroports: Paris, Londres, Francfort
- Ports fluviaux (Le Havre, Rotterdam, etc), Range, ports à conteneurs (Marseille, Naples, Algesiras)
- Voies de communication

c. Flux et ouverture sur le monde.
- Flux humains (les internes vont vers l'Europe Rhénane)
- Flux de marchandises
- Flux de capitaux (vont de l'Europe Rhénane vers le Sud et l'Est: délocalisations)


◊ Dissertation: L'Europe Rhénane au coeur de la puissance européenne.


I. L'Europe Rhénane au centre: un espace puissant.
a. Puissance industrielle.
- Gisements de matières premières
- Zones industrilles: Ruhr, Lille, etc

b. Puissance économique et financière.
- Places boursières: Bruxelles, Francfort, Amsterdam, Zurich
- Paradis fiscaux: Suisse, Luxembourd, Liechtenstein

c. Puissance politique.
- Capitales politiques: Bruxelles, Luxembourg, Strasbourg, La Haye
- Institutions de l'UE: Francfort, Bruxelles, Luxembourg, Strasbourg

II. Un espace puissament aménagé et polarisé par les villes.
a. Aménagements importants.
- Aéroports
- Ports à conteneurs, Range
- Voies de communication

b. Villes importantes et en réseau.
- Connurbation
- Etalement urbain

III. Espace ouvert et traversé par les flux.
a. Flux internes
- Flux humains
- Flux de marchandises
- Flux de capitaux

b. Flux externes
- En direction du Sud-Est ou de la Triade


◊ Dissertation: La puissance européenne
 






Et voilà, tous les plans possibles et inimaginables! Bon courage pour les apprendre Very Happy
 


Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Publicité






Message Posté le : Sam 31 Mai - 17:05 (2008)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Kikku-ü


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2008
Messages: 10

Message Posté le : Sam 31 Mai - 18:41 (2008)    Sujet du message : Plans de dissertation en histoire-géographie.... Répondre en citant

>_______________________< I wanna die !
C'est tout bonnement impossible d'apprendre ça par coeur de toutes façons @__@ Y'a tellements de termes, de dates de chiffres différents selon les cours, les profs, et l'humeur de ces messires XD!

En tout cas chapeau pour avoir tapé tout ça O___O *salue bien bas*


Revenir en haut
              

El Caracol
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2008
Messages: 56
Localisation: dans une faille spatio-temporelle

Message Posté le : Lun 2 Juin - 21:25 (2008)    Sujet du message : Plans de dissertation en histoire-géographie.... Répondre en citant

Cécile, sache que je suis littéralement à tes pieds.

Je n'arrive pas à croire que tu sois un tel concentré de bonne volonté et d'organisation. C'est presque inhumain. Merci, merci, merci.
*salue encore plus bas*
_________________
J'ai les CROCS !


Revenir en haut
              

El Caracol
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2008
Messages: 56
Localisation: dans une faille spatio-temporelle

Message Posté le : Mar 3 Juin - 17:56 (2008)    Sujet du message : Plans de dissertation en histoire-géographie.... Répondre en citant

MDr, en ne comptant pas les synthèses, ça fait 19 disserts à apprendre^^ Tout va bien.
T'façon ça sera PAS une majeure géo XD
_________________
J'ai les CROCS !


Revenir en haut
              

El Caracol
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2008
Messages: 56
Localisation: dans une faille spatio-temporelle

Message Posté le : Mar 3 Juin - 20:02 (2008)    Sujet du message : Plans de dissertation en histoire-géographie.... Répondre en citant

MDR, 3ème message à la suite. C'est pour signaler une petite erreur : dans l'émancipation des peuples colonisés d'Afrique de 1945 aux années 1970 : dans la IIIème partie, petit a), tu as mis le Biafra : mais le Biafra, c'est la province qui a voulu faire sécession, au sein du Nigeria. En fait, c'est le Nigeria qui a obtenu tout tranquillou son indépendance.
En tout cas, merci hein^^ C'est très pratique pour apprendre.
_________________
J'ai les CROCS !


Revenir en haut
              

Señorita
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2008
Messages: 32
Localisation: dans un pays chaud et lointain..

Message Posté le : Mar 10 Juin - 15:49 (2008)    Sujet du message : Plans de dissertation en histoire-géographie.... Répondre en citant

Je me permets de poster une dissertation que tu as oubliée  Wink

 Dissertation: L'europe entre Est et Ouest de 1945 à 1991

I. L'europe divisée par la guerre froide: 1947 au milieu des années 50.

   
A. Deux blocs face à face
      
- plan Marshall
       - domination de l'URSS sur l'Europe de l'ouest (coup de prague)


    B. L'Allemagne au coeur de la guerre froide
      
- blocus de Berlin

    C. Intégration de l'Europe aux deux blocs.
     
  - OECE
       - OTAN
       - COMECON
       - Pacte de Varsovie


II. Du milieu des années 50 aux années 80: une volonté d'émancipation.

    A. Un volonté d'autonomie

       - France de De Gaulle conteste (1966)
       - rapprochement Allemagne-France en 1963 avec traité de l'Elysée
       - révolte Pologne et Hongrie contre URSS, 1968: printemps de Prague


    B. Une Europe à l'apogée de la Détente
     
  - Ost Politif
       - Conférence d'Helsinki


    C. Limites à cette émancipation
       - Crise de Suez, 2è crise de Berlin, répression de l'URSS, guerre des Euromissiles

III. L'europe en voie de libération et d'unification.


    A. Dissidence de l'Est
  
     - Pologne

    B. L'Allemagne, symbole de la fin de la guerre froide.

       - 1989 chute du mur, réunification 3 octobre 1990

    C. Fin de l'empire soviétique.
   
   - révolution de velours, implosion de l'URSS



Revenir en haut
            MSN   

Cécyle
Déesse des cartes

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2008
Messages: 34
Localisation: Ecrasée par ses fiches

Message Posté le : Mar 10 Juin - 19:05 (2008)    Sujet du message : Plans de dissertation en histoire-géographie.... Répondre en citant

Oups, en effet, j'avais oublié le plan du bac blanc Smile merci Wink

Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Cécyle
Déesse des cartes

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2008
Messages: 34
Localisation: Ecrasée par ses fiches

Message Posté le : Sam 14 Juin - 18:05 (2008)    Sujet du message : Plans de dissertation en histoire-géographie.... Répondre en citant

Dissertation: L'URSS et les démocraties populaires de 1945 à 1989. 

 
DEFINITIONS: 
- URSS: un des deux blocs, grande puissance, leader du communisme. Succession de leaders. 
- Démocraties populaires: pays d'Europe de l'Est qui vont devenir des satellites de l'URSS, considérés comme étant en transition vers le socialisme. 
- 1945: Les pays de l'Est ont été libéré pour l'essentiel par l'Armée Rouge, bonne considération de l'URSS. 
- 1989: Année des révolutions de velours, chute du mur de Berlin. Les démocraties populaires s'émancipent. 

 
PBQ: En quoi la domination soviétique sur les démocraties populaires a-t-elle décliné de 1945 à 1989? en quoi peut-on parler de satellisation des démocraties populaires par l'URSS? Quelles ont été les relations entre l'URSS et les démocraties populaires de 1945 à 1989? Les démocraties populaires sont-elles un atout ou une contrainte pour l'URSS? 

 
I. La mise en place des démocraties populaires et la satellisation par l'URSS (1945-1953). 
a. L'influence communiste après 1945. 
- 1945: occupation soviétique en Europe centrale et orientale. Communistes considérés comme des libérateurs. 
- 1945-1946: gouvernements de coalition 
- Mise en scène démocratique 
- Réformes entreprises: réforme agraire, nationalisaions, congés payés, etc. 

 
b. La prise de contrôle par l'URSS dès 1947-1948 
- Pression sur les pays de l'Est (Pologne, Tchécoslovaquie) qui veulent adopter le Palan Marshall 
- 1947: création du Kominform pour contrôler les partis comunistes 
- Tactique du salami 
- Février 1948: « coup de Prague » en Tchécoslovaquie 

 
c. L'adoption du modèle soviétique et ses conséquences. 
- Modèle politique calqué sur celui de l'URSS, culte de la personnalité des dirigeants nationaux comme Rakosi en Hongrie. 
- Modèle économique calqué sur celui de l'URSS: nationalasation, planification. Conséquences soc. 
- Répression accrue contre les opposants, les intellectuels, les catholiques. 
- Apd 1949: purges contre certains dirigeants coco 
- 1949: création COMECON > dépendance éco des démocraties populaires 
- 1955: Pacte de Varsovie 
- Contrôle de l'art, propagande, etc 

 
TR: Cas particulier de la Yougoslavie 

 
II. Contestations et réformismes (1953-1975) 
a. La déstalinisation. 
- Modification de la politique des démocraties populaires: privilégieles directoions collégiales au détriment du culte de la personnalité, etc. 
- Réconciliation URSS/Yougoslavie. 1955: visite de Khrouchtchev à Tito 
- 1956: dissolution du Kominterm 
- Limitation de la liberté des démocraties populaires par le Pacte de Varsovie 

 
b. Les premières révoltes (1953-1956) 
- Causes: difficultés éco, sentiment national, etc 
- Juin 1953: manif ouvrière à Berlin-est 
- 1956: Mouvements en Pologne > marge d'autonomie faible laissée 
- octobre 1956: mouvements en Hongrie > répression 

 
c. Le temps des réformes. 
- Années 1960: libéralisation du système en Hongrie 
- 1968: en Tchécoslovaquie, le nouveau dirigeants Dubcek mène des changemetns radicaux 
- 20 août 1968: « printemps de Prague » l'Armée rouge intervient et occupe la Tchéc. 

 
III. Crise et émancipations des démocraties populaires (1975-1989). 
a. Les causes de la contestation. 
- Années 1960: la Détente permet l'ouverture à l'Occident 
- Revendications en hausse à cause de la crise économique 
- 1973: Brejnev met en place la théorie de la souveraineté limité qui donne une certaine autonomie aux démocraties populaires 
- 1987: Gorbatchev s'engage à ne plus intervenir militairement dans les démocraties populaires 

 
b. Les manifestations du mécontentement. 
- Contestations issues des intellectuels qui veulent défendre les droits de l'homme. 
- Charte 77 en Tchéc. autour de Vaclav Havel 
- Soutien de l'Eglise 
- Mobilisation forte en Pologne (syndicat: Solidarnosc mené par Lech Walesa) 

 
c. L'effrondrement en 9 mois. 
- Printemps 1989: premier gouvernement non communiste en Pologne 
- Hongrie: multipartisme accepté 
- Mai 1989: frontière ouverte avec l'Autriche. Fuite de la RDA vers la RFA 
- 9 novembre 1989: chute du mur, et annonce d'élections libres 
- Révolution de velours en Tchéc. 
- Tournure violente en Roumanie 


Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 11:34 (2018)    Sujet du message : Plans de dissertation en histoire-géographie....

Revenir en haut
              

   Bouc émissaire Index du Forum .::. Les archives
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.